• Critiques,  Lecture,  Non classé,  review

    Tout le bonheur du monde (tient dans ta poche)

    Scroll down for the English review Tout le bonheur du monde (tient dans ta poche) est un roman que j’ai reçu il y a quelques jours de la part des éditions French Pulp que je remercie pour l’exemplaire. Et le moins que je puisse dire, c’est qu’avec l’énorme stress de mes partiels, il est arrivé au parfait moment ! Comme je le dis souvent lorsque je parle de romans ”feel-good”, je suis très exigeante. Mais je commence à penser très sérieusement que 2018 est l’année où les auteurs de ces romans ont le plus et le mieux fait leurs preuves. Fred tente de mettre fin à ses jours, et alors…

  • Non classé

    EDLS #21

    Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta. Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. English version : Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to…

  • Critiques,  Non classé

    Ta deuxième vie commence lorsque tu comprends que tu n’en as qu’une.

    Pour dire ce que vous avez à dire, faites plutôt une F.E.T.E. Ce sont des initiales : F, vous rappelez les Faits qui vous ont contrariée. E, vous exprimez votre Emotion, ce que vous en avez ressenti. T et E, vous proposez un Terrain d’Entente, une solution gagnant-gagnant pour les deux parties. Après une reconversion littéraire et beaucoup plus d’attirance pour les livres sur le développement personnel, j’ai découvert il y a peu Ta deuxième vie commence lorsque tu comprends que tu n’en as qu’une, écrit par Raphaëlle Giordano. J’avoue avoir eu un gros coup de cœur pour le titre, que j’ai lu pile-poil dans une période de critique existentielle sur…

  • Ecrivain,  Non classé

    EDLS #19

    J’ai essayé d’expliquer à mes parents que la vie, c’était un drôle de cadeau. Au départ, on le surestime, ce cadeau: on croit avoir reçu la vie éternelle. Après, on le sous-estime, on le trouve pourri, trop court, on serait presque prêt à le jeter. Enfin, on se rend compte que ce n’était pas un cadeau, mais juste un prêt. Alors on essaie de le mériter. Moi qui ai cent ans, je sais de quoi je parle. Plus on vieillit, plus faut faire preuve de goût pour apprécier la vie. On doit devenir raffiné, artiste. N’importe quel crétin peut jouir de la vie à dix ou à vingt ans, mais à…

  • mood

    Le discours magique de Jk Rowling

    Thomas Fuller disait : ”Celui qui qui attend que tout danger soir écarté pour mettre les voiles ne prendra jamais la mer.”, cette citation m’a toujours encouragée, à chaque initiative que je devais prendre, elle me rappelait que la peur restera toujours présente, et que si on attendait qu’elle disparaisse pour faire des choses de notre vie, on ne bougerait pas d’un poil.  Je viens à l’instant de finir de lire son discours à la Harvard University, et la justesse de ses mots me font penser que la magie ne se trouve pas seulement dans ses contes, mais que cette grande écrivaine est magique. Nous avons tous, à un moment ou un…

  • mood

    Le discours magique de Jk Rowling

    Thomas Fuller disait : ”Celui qui qui attend que tout danger soir écarté pour mettre les voiles ne prendra jamais la mer.”, cette citation m’a toujours encouragée, à chaque initiative que je devais prendre, elle me rappelait que la peur restera toujours présente, et que si on attendait qu’elle disparaisse pour faire des choses de notre vie, on ne bougerait pas d’un poil.  Je viens à l’instant de finir de lire son discours à la Harvard University, et la justesse de ses mots me font penser que la magie ne se trouve pas seulement dans ses contes, mais que cette grande écrivaine est magique. Nous avons tous, à un moment ou un…

  • Ecrivain

    EDLS #17

    Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai ! Tu dis que je t’ai tuée, hante-moi, alors ! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que des fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi… prends n’importe quelle forme… rends-moi fou ! mais ne me laisse pas dans cet abîme où je ne puis te trouver. Les hauts de Hurlevent – Emily Brontë

  • Ecrivain,  EDLS

    EDLS #2

    Nous vivons dans une société hypocrite. Dis non à la drogue, nous répète-t-on sans arrêt. Sauf quand c’est légal. Le Valium est un opiacé synthétique, dangereux et addictif. L’alcool est associé à trois cas de violence conjugale sur quatre. Le tabac est la drogue dont il est le plus difficile de se désaccoutumer, plus encore que l’héroïne, et il ne tue pas seulement celui qui fume, mais aussi le pauvre bougre qui travaille ou vit à ses côtés. Les drogues sont très dangereuses, nous répète-t-on. Mais quand nous serinons à longueur de journée aux jeunes générations : “Au moindre problème, avale un comprimé”, nous les encourageons à ne pas résoudre par…

  • Ecrivain,  EDLS

    EDLS #1

    Parfois, le destin ressemble à une tempête de sable qui se déplace sans cesse. Tu modifies ton allure pour lui échapper. Mais la tempête modifie aussi la sienne. Tu changes à nouveau le rythme de ta marche, et la tempête change son rythme elle aussi. C’est sans fin, cela se répète un nombre incalculable de fois, comme une danse macabre avec le dieu de la Mort, juste avant l’aube. Pourquoi ? Parce que la tempête n’est pas un phénomène venu d’ailleurs sans aucun lien avec toi. Elle est toi même et rien d’autre. Elle vient de l’intérieur de toi. Alors la seule chose que tu puisses faire, c’est pénétrer délibérément…