Comment faire face à la peur de l’échec ?

Cet article est une retranscription d'un épisode de mon podcast Squat that brain, le Podcast, que vous pouvez retrouver sur iTunes Podcast, Spotify, Deezer et toutes les plateformes de podcast. Cette retranscription reprend les points importants, si vous souhaitez avoir plus de détails, n'hésitez pas à écouter l'épisode. 😊

Hier, nous avons parlé ensemble d’échec, et je vous ai parlé du livre l’Art d’échouer. Aujourd’hui je viens partager avec vous mon expérience. Je vous en dis plus sur mon rapport avec la peur de l’échec. Et comment, d’après moi, nous pouvons surmonter ce sentiment d’échec et faire en sorte de le transformer en une source de motivation à mieux faire.

Mon rapport avec l’échec

Nous avons tous été dans une situation où nous nous sommes trouvés gros, mince, pas assez intelligent, mauvais ami, mauvais enfant, pas à la hauteur, etc. Le sentiment d’échec n’est pas forcément lié à la vie professionnelle, aux projets, ou à des poins précis de notre vie personnelle. Il peut être lié à tout, et souvent, ce sentiment nous pousse à culpabiliser, et à nous tenir responsable du résultat. 

Personnellement, j’ai toujours eu un très mauvais rapport avec la peur de l’échec. C’est une phobie qui m’a longtemps accompagnée. Et au fil des années, je me suis beaucoup documenté. J’ai pu apprendre des petites astuces qui, aujourd’hui, m’aident à avoir un rapport plus sain avec l’échec. C’est une peur qui m’accompagne encore. Mais ma vision des choses est assez particulière maintenant. Je veux me débarrasser du fait que la peur de l’échec m’empêche de faire, m’empêche d’avancer, et non du sentiment en lui même.

Alors…comment faire ?

-Toujours garder en tête que nous pouvons échouer. Le but ici c’est de s’y attendre et donc…d’avoir moins mal si on échoue
-Se poser 4 questions lorsque nous échouons : Pourquoi vous avez échoué ? Ensuite, qu’est-ce que vous avez bien fait ? Puis, comment votre échec peut être transformé en un nouveau point de départ ? Et enfin, comment vous pouvez rattraper les choses ?
Le but de ces questions est de vous permettre de savoir comment vous y prendre lors de votre prochain essai
-Se parler avec indulgence et bienveillance…et non s’auto-accuser. Par exemple, on ne dit pas ”je suis grosse”. On dit ”je n’ai pas trop pris soin de mon corps ces derniers temps, je vais mettre en place un mode de vie plus sain” etc

Et vous, quel est votre rapport avec l’échec ? Et comment faites-vous pour en tirer le positif ?

Squat that brain le podcast
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *