La journée internationale des droits de l’Homme

Cet article est une retranscription d'un épisode de mon podcast Squat that brain, le Podcast, que vous pouvez retrouver sur iTunes Podcast, Spotify, Deezer et toutes les plateformes de podcast. Cette retranscription reprend les points importants, si vous souhaitez avoir plus de détails, n'hésitez pas à écouter l'épisode. 😊

Le contexte :

Les nations unies ont fixé le 10 Décembre comme journée internationale des droits de l’homme parce que c’est le jour où, en 1948, la Déclaration Universelle des droits de l’Homme a été adoptée. Pour vous expliquer ce que c’est, cette déclaration est un document qui rassemble tous les droits que tout etre humain a, peu importe où il vit, d’où il vient, sa religion, ses croyances, ses idéologies politiques, son sexe, la langue qu’il parle etc.

Ce document est traduit en plus de 500 langues, et est d’ailleurs considéré comme le document le plus TRADUIT du monde entier. Cliquez ici pour avoir accès au document.

Certains des événements qui m’ont beaucoup touchés en 2020…

-Décès de Georges Floyd
-Agression du producteur de musique Michel Zecler à Paris
-La situation des Ouïghours en Chine
-Les attentats et la décapitation du professeur Samuel Paty
-Bien évidemment, l’impact du virus Covid-19 sur la santé, le nombre de morts, de business fermés, de personnes qui perdent leur travail etc…

Comment participer à l’amélioration de notre monde

En bref, le monde a besoin de nous. L’humain a besoin de nous. Il a besoin de nous voir être bienveillants les uns avec les autres. Nous entraider, et non nous tirer des balles dans le pied. Aider nos prochains, et aider même ceux que l’on ne connait pas. Faire des dons aux associations si on le peut, ou simplement leur filer un coup de main de temps en temps. Aider les SDF, discuter avec eux, les aider à surmonter le froid en leur donnant ce manteau qui traine depuis 5 ans dans notre garde-robe, en leur donnant un sandwich, un quelque chose, un rien pour nous, mais un beaucoup pour eux. Sourire aux gens, discuter avec eux.

Etre là pour ceux qui ont besoin de nous en leur parlant, les aidant, ou simplement, en prenant régulièrement de leurs nouvelles. En éduquant nos enfants, en leur expliquant qu’une insulte, ça prend 10 secondes à dire, ou à écrire sur les réseaux sociaux, mais que ça peut détruire une vie. Qu’un sourire ne coute rien à celui qui le fait, mais représente beaucoup pour celui qui le reçoit. Que l’apparence, l’argent, les voyages, les habits, les sacs, le luxe, c’est bien. Mais ce qui est encore mieux c’est la simplicité. La sincérité derrière un geste simple, derrière un partage, un sourire. Le respect de soi, qui passe par le respect d’autrui, et vice versa.

Si vous êtes en danger…

Si vous écoutez ce podcast, sachez que vous en valez la peine. Que si un jour vous vous sentez victime de quoi que ce soit, et que vos droits ne sont pas respectés, parlez. Trouvez de l’aide auprès d’associations, d’organisme spécialisés. Parce que non, la violence conjugale, c’est pas normal. Que ce soit la violence physique, ou verbale. La violence faite aux enfants n’est pas normal. Le harcèlement scolaire n’est pas normal. Le harcèlement en ligne n’est pas normal. Et si ça vous arrive, ce n’est pas parce que vous l’avez mérité, ni que vous l’avez cherché. C’est simplement parce que les vraies valeurs de la vie sont ignorées par plusieurs personnes. Mais il n’est pas trop tard pour vous. Vous pouvez vous en sortir. Alors allez chercher de l’aide et parlez, battez-vous pour vos droits.

Numéros qui pourraient vous être utiles : (numéros français)

-Police : 17
-Samu : 15
-Pompiers : 18
-Réception et orientation des personnes malentendantes vers les autres numéros d’urgence : 114
-Urgence sociale (enfants disparus) : 116 000
-Numéro des urgences sécuritaires, de secours aux personnes ou médical, accessible dans toute l’Union européenne : 112
-Numéro pour les femmes victimes de violences : 3919. Attention : il s’agit d’un numéro d’écoute national anonyme, et non d’un numéro d’appel d’urgence. Numéro gratuit et accessible de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h le samedi et le dimanche.
-Urgence sociale (enfance maltraitée) : 119
-SOS Viols : 0 800 05 95 95. Numéro gratuit et anonyme, disponible du lundi au vendredi de 10h à 19h.
-SOS Victimes : 08 842 846 37. Prix d’un appel local, numéro disponible tous les jours de 9h à 21h. Il s’adresse à toutes les victimes, dont les victimes d’agression sexuelle.

Squat that brain le podcast


Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *