Interview – Victoria Charlton

Hello vous, j’espère que vous allez bien !
De mon côté, tout se passe parfaitement bien vu que je vous viens avec une interview que j’ai adoré faire. Je le dis souvent, je suis une grande adepte d’histoires de disparitions, de crimes etc. Et si comme moi, vous vous y intéressez, alors vous connaissez sans doute Victoria Charlton, et vous savez qu’elle vient de sortir son premier livre Gardez l’oeil ouvert. Si vous ne la connaissez pas, jetez un petit coup d’oeil sur sa chaine Youtube. Attention, gros risque d’addiction !

C’est à l’occasion de la sortie de Gardez l’oeil ouvert que j’ai interviewé Victoria. Je vous souhaite une excellente lecture et j’espère que, comme moi, vous en apprendrez plus sur elle, son parcours et son livre tout en vous amusant !

Victoria Charlton
Interview exclusive de Victoria Charlton à l’occasion de la sortie de son livre Gardez l’oeil ouvert

Abla : Hello Victoria, et merci d’avoir accepté de répondre à mes questions ☺ Comment vas-tu ? Et comment te sens-tu en ces premiers jours de sortie de Gardez l’œil ouvert ?
Victoria :
Ça va bien, merci! Je suis très fébrile et un peu débordée, mais somme toute, très heureuse!

Abla : Pourquoi écrire un livre ? Est-ce que c’est quelque chose dont tu as toujours rêvé ou bien est-ce que l’idée t’est plutôt venue petit à petit en consacrant ta carrière aux crimes et disparitions mystérieuses ?
Victoria :
J’ai toujours rêvé d’écrire un livre, même à l’âge de 4 ans je souhaitais être écrivaine. J’ai un baccalauréat en études littéraires et je fais présentement ma maîtrise en littérature québécoise. Donc bien sûr, quand l’opportunité d’écrire un livre s’est présentée, j’ai tout de suite accepté! Lorsque je m’imaginais écrire un livre un jour, je ne pensais pas nécessairement me spécialiser dans le True Crime, mais c’est réellement devenu une passion pour moi!

Abla : Quel est ton rapport avec les livres ? Je crois savoir que tu en lis souvent pour trouver plus d’informations sur les drames dont tu parles, mais au-delà de ça, qui sont tes écrivains préférés ? Et qu’aimes-tu lire quand tu as du temps libre ?
Victoria :
En effet, je lis énormément pour mes vidéos YouTube, mais je tente de varier le plus possible. Je suis toujours en train de lire trois livres en même temps: un livre de true crime (que je considère plus comme du travail), un roman et un livre de “référence” (un livre qui va m’enseigner quelque chose). Présentement, je suis en train de lire toute la saga des Harry Potter qui, étrangement, ne m’avaient jamais intéressée auparavant hihi, je suis un peu en retard! Sinon, dans mes auteurs préférés, j’adore Truman Capote, Bret Easton Ellis, Donna Tart, Frederic Beigbeder et Alexandre Soublière. Je lis également beaucoup de livres humoristiques. Lorsque mes acteurs/humoristes/scénaristes préférés écrivent des livres, je suis la première à les acheter ! Je pense entre autres à Mindy Kaling, David Thorne, Lena Dunham, B.J. Novak, etc.

Abla : Pourquoi un livre sur des disparitions ? Et comment as-tu fait pour choisir les 15 victimes dont tu parles dans Gardez l’œil ouvert ? Il y a des milliers de disparitions toujours pas résolues, pourquoi celles-ci et pas d’autres ? Qu’est-ce qui a fait la différence pour toi ?
Victoria :
Comme dans mes vidéos sur YouTube, les disparitions m’intéressent énormément. Je crois qu’il y a un réel besoin que l’on parle de ces histoires. En résumant ces histoires complexes, j’ai l’impression de contribuer (un peu) aux recherches. Bien sûr, pour le choix des histoires, j’ai tenté de sélectionner des histoires qui ont bon aspect de mystère pour que ça intéresse les lecteurs, mais aussi des histoires qui ont beaucoup de pistes et d’informations. Il y a tellement de disparitions dont, tristement, on ne parle pas. D’autres histoires tombent facilement dans l’oubli puisqu’il n’y a tout simplement pas assez de pistes pour en parler longuement.
J’aurais aimé parler d’histoires peu médiatisées, mais s’il n’y aucune information à relayer, ça rend le chapitre moins intéressant…

Abla : J’imagine que pour écrire un livre, il a fallu que tu fasses encore plus de recherches que celles que tu fais habituellement pour tes vidéos (qui sont déjà très poussées). Comment as-tu procédé ? Où as-tu trouvé tes informations ?
Victoria :
Oui, surtout au niveau des faits! Je ne pouvais pas me permettre de me tromper par exemple au niveau des dates ou de l’âge. Si je n’étais pas sûre des informations, je devais expliquer pourquoi il est difficile de trouver telle ou telle information. C’était assez frustrant par moment de lire 3 articles différents qui se contredisaient sur l’âge de la personne disparue ou l’heure juste du moment de sa disparition…Pour certaines histoires, je suis entrée en contact avec les familles des victimes qui ont pu m’aider à obtenir des détails manquants. Sinon, j’ai lu énormément d’articles, écouté beaucoup de podcasts et de documentaires!

Abla : Quelles sont les plus grosses difficultés rencontrées lors de l’écriture de ton livre ? 
Victoria :
Je crois que ce fut difficile de ne pas tomber dans la répétition. Chaque histoire que je raconte est très mystérieuse, touchante, dramatique. En racontant 15 histoires de disparition très différentes mais aussi très touchantes, il faut savoir amener un nouvel angle à chaque histoire et non seulement narrer les faits. Pour chacune des histoires, je tente d’amener un regard nouveau sur ces affaires et, bien sûr, y mettre ma touche personnelle.

Abla : Des petites anecdotes sur l’écriture Gardez l’œil ouvert ? A quoi ressemblaient les coulisses du livre ?
Victoria :
J’ai signé mon contrat de livre en février et il devait être remis pour juin! Ça me laissait très peu de temps pour la rédaction du livre (surtout avec mes 2 vidéos par semaine et la planification de mon mariage!) J’ai été EXTRÊMEMENT occupée ces derniers mois. Même s’il y avait des journées où je n’avais pas d’inspiration ou l’envie d’écrire manquait, j’allais me chercher une grosse boisson énergisante à l’épicerie du coin et je tentais de me motiver le plus possible à continuer mes recherches et à écrire ce livre plutôt que de regarder Netflix avec mes chiens hihi. 

Abla : Quels sont tes prochains projets ? Peut-être un deuxième livre… ?
Victoria :
J’aimerais beaucoup tenter ma chance à la télévision, mais je laisse la vie me guider! Si l’opportunité se présente pour un tome 2, je vais accepter avec grand plaisir! Des histoires de meurtres et de disparitions, tristement, il y en aura toujours…

Abla : Imagine que l’une des personnes dont tu parles dans ton livre soit en train de lire cette interview…qu’aimerais-tu lui dire ?
Victoria : J’espère de tout coeur que grâce à mon livre, des langues vont se délier et que quelques personnes trouveront le courage de dire la vérité et/ou de rentrer à la maison.

Abla : Un dernier mot pour tes abonnés français ? 
Victoria :
Gardez l’oeil ouvert! Serez-vous la personne qui saura résoudre le mystère de la Famille Méchinaud?

Un grand merci à Victoria pour ses réponses sincères qui nous permettront de rendre l’attente de la sortie de Gardez l’oeil ouvert un peu plus facile. Plus que deux petits mois !

Vous pouvez acheter Gardez l’oeil ouvert ici dès à présent.

Vous pouvez retrouver toutes mes précédentes interviews ici.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *