Ikigaï : qu’est-ce que c’est vraiment ?

Cet article est une retranscription d'un épisode de mon podcast Squat that brain, le Podcast, que vous pouvez retrouver sur iTunes Podcast, Spotify, Deezer et toutes les plateformes de podcast. Cette retranscription reprend les points importants, si vous souhaitez avoir plus de détails, n'hésitez pas à écouter l'épisode. 😊

Mise en situation :

Ces dernières années, on entend de plus en plus dans le monde occidental parler d’iIkigai. Pas mal de coach un peu partout s’imprivisent coach en Ikigai, et promettent aux genre de les aider à trouver le métier de leur rêve en appliquand cette méthode. 

Vous avez très certainement vu ces 4 cercles qui se rejoignent au milieu, sous forme de diagramme de Venn, sur les réseaux sociaux, en voyant que vous pouvez trouver le métier fait pour vous en vous servant de cette méthode. Ce qu’il faut savoir, c’est que cette façon de trouver le métier de ses rêves n’est pas l’Ikigai, c’est un peu une façon inspirée de cette philosophie qui aide à trouver sa passion.

Alors vous allez me dire, du coup, c’est quoi l’Ikigaï ?

Ce qu’il faut savoir c’est qu’effectivement, l’Ikigai peut nous aider à trouver le métier de ses rêves. Mais avant d’être une simple méthode, c’est un concept, une philosophie de vie qui  a vu le jour au Japon. L’ikigaï c’est donc un concept qui aide à trouver sa raison de vivre. Son Pourquoi. Sa raison d’être. La raison pour laquelle on se réveille, le matin. Et donc, de mener une vie consciente de son Ikigaï, avec des objectifs qui lui sont liés. Le travail est un moyen de réussir à atteindre ses objectifs définis par son Ikigaï, et non l’Ikigaï en lui même.

Si vous faites quelques recherches, vous allez voir que le Japon détient la population dans le monde qui a le plus d’habitant qui vivent plus de 100 an. Qui habite à Okinawa.Plusieurs chercheurs ont pu trouver que la raison à cela, c’est que cette population fait de l’Ikigaï une philosophie de vie. 

Une étude japonaise montre que seulement 31% des japonais disent que leur Ikigaï est lié à leur travail. Plusieurs d’entre eux ont dit que leur Ikigaï était leurs enfants, leurs amis proches, leurs activités qu’ils font parallèlement à leur travail. 

Certains psychologues japonais disent même que le fait de chercher son ikigaï en se demandant comment on pourrait gagner de l’argent en l’exerçant au quotidien c’est faux. Parce que ça va justemenet nous éloigner de la vraie réponse qui est de trouver ce qui nous rend vraiment heureux. 

Et si l’Ikigaï permet de vivre plus longtemps, c’est parce qu’il impacte positivement votre santé physique, votre santé mentale. Il donne l’énergie nécessaire à arriver à atteindre ses objectifs, dont je vous parlais juste avant.

Pour cela, lorsque nous parlons d’Ikigaï, nous parlons d’un mode de vie qui consiste. En résumé, en le fait d’avoir une hygiène de vie saine liée à l’alimentation par exemple. Les gens de la ville d’Okinawa ont une regle d’or : manger de facon à être rassasié à 80%. CAD que dès qu’on sent qu’on n’a plus faim, on arrête de manger. Pour eux, c’est la règle d’or à la productivité, parce que manger pile ce dont on a besoin, et pas plus, aide à être énergétique. Elle évite ce sentiment de lourdeur qui vient après un repas trop copieux, et qui empêche de s’ateler à ses occupations juste apres. 

Ils ont également d’autres points important, comme toujours écouter les personnes agées qui ont vécu assez de temps pour savoir comment avoir une vie saine et vivre le plus longtemps possible. La communauté est aussi un point essentiel de l’Ikigai. Qui veut que l’on soit engagés dans sa communauté, et que les retraités continuent à s’engager dans leurs communautés et faire en sorte d’aider les prochaines générations. Le lacher prise est également important, et en général, tout ce qui peut aider à avoir un mental en bonne santé, parce que c’est ce qui aide le plus à avoir un corps en bonne santé, d’après ces croyances.

Squat that brain le podcast
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *