Non classé

’’Here in Tel Aviv, we have everything’’

Aujourd’hui, alors que je trainais (comme souvent) sur Snapchat, je suis tombée sur la Story de Tel Aviv, et je ne peux pas me retenir de pousser cet énorme cris.
Il y a un an, plusieurs milliers d’innocents ont du voir leurs proches souffrir, ou mourir tout court, dans le ‘’meilleur’’ des cas. Il y a un an, plusieurs milliers d’enfants ont du se réveiller loin de leurs parents, et ça, c’est s’ils ont eu la chance de se reveiller. Il y a un an, plusieurs mamans ont vu leurs bébés brûler, agoniser. Il y a un an, plusieurs milliers de maisons ont été réduites en cendres en l’espace de quelques fractions de secondes. Il y a un an, plusieurs couples fous amoureux, ont dû se séparer la veille de leur mariage. Il y a un an, plusieurs jeunes diplômés, fiertés de leurs familles, n’ont pas pu faire profiter leur pays de leurs compétences. Il y a un an, plusieurs jeunes ambitieux ont du abandonner leurs rêves. Et surtout, il y a un an, plusieurs israéliens étaient de l’autre cote de la rive, une bierre a la main, entrain d’applaudir à chaque bombardement.
Depuis quand tuer devient une fierté? Depuis quand verser le sang d’innocents devient une raison de lever son verre? Et lever son verre à quoi au juste? A ces enfants n’ayant rien demandé? A ces familles détruites sans raisons? A ces terres réduites en miettes? Ou à ce pays volé?
Aujourd’hui, nous avons pu voir un aperçu de la vie quotidienne des israeliens, et entre plages, diners familiaux, sorties amicales, bronzage, shopping, restaurants de luxe, chants, rires, promenades, activités sportives, le moindre que l’on puisse dire c’est que cette population n’a l’air de ne manquer de rien du tout.’’Here in Tel Aviv, we have everything’’ : déclaration d’un israélien sur la story, à la 205ème seconde.
Et si Snapchat décidait de lancer une story de Gaza? Et si cette application nous montrait la réalité? Les conditions dans lesquelles vivent ces palestiniens? Leurs maisons? Leurs familles (ou du moins ce qu’il en reste)? Ou bien serait-ce trop demandé?
Depuis quand est-ce trop demander de montrer la vérité?
Je n’ai rien contre les juifs, et je suis bien consciente que plusieurs d’entre eux sont contre tous ces massacres, mais je suis pour l’égalité dont, preuve à la story, il n’est aucunement question.
JPP de toute cette haine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *