Crises d’angoisse : que faire ?

Après vous avoir présenté ma happy to-do list, je viens vous parler d’un sujet beaucoup moins ”happy”, mais toujours dans la lignée de comment améliorer notre bien-être.
J’ai l’impression que ces dernières années plus que jamais, le sujet des crises d’angoisse est devenu de plus en plus fréquent. C’est à la fois super parce qu’au moins comme ça, les personnes qui y sont sujettes se sentiront moins seules. Et à la fois triste parce que ça veut peut-être dire qu’il y a de plus en plus de personnes qui en souffrent.

Ayant personnellement beaucoup souffert de crises d’angoisse, j’ai essayé des centaines d’astuces. Dans cet article, je vais partager avec vous les plus basiques qui m’ont le plus aidés. A noter que je ne suis pas psychologue ni médecin, je suis uniquement une personne qui y a longtemps fait face, qui a fait beaucoup de recherches et qui a même, eu recours à des professionnels.

1-Réaliser que ce sont des crises d’angoisse : non, je ne vais pas mourrir !

Le plus dur, je pense, dans les crises d’angoisse, c’est cette difficulté à respirer. La poitrine se sert et là, on est convaincus qu’on va y passer. Le scénario est souvent le même, et cette sensation de manquer d’oxygène accentue l’angoisse et…c’est un cercle vicieux.
Premièrement, ce qu’il faut faire, c’est se dire que nous ne manquons pas d’air parce qu’un de nos organes ne fonctionne plus, ou que la pièce dans laquelle nous nous trouvons ne contient pas assez d’oxygène, mais parce que c’est psychique. Oui, c’est psychique. Et non, une crise d’angoisse ne débarque pas après une longue journée de déprime forcément, ou de fatigue, ou d’énervement… Des fois, vous pouvez passer la meilleure journée qui soit, mais vous retrouver à paniquer juste après. C’est votre subconscient qui prend le dessus. Réalisez-le, et dites-vous que vos idées sont la seule chose pouvant réellement vous aider.

2-Fermer les yeux, et arrêter de réfléchir.

Maintenant que vous avez réalisé que vous êtes en pleine crise d’angoisse, il est temps de se détendre. Fermez les yeux, et arrêtez de réfléchir. Pendant ces moments, le cerveau se met à vous balancer tout ce qui ne va pas dans votre vie, mais ce n’est absolument pas le moment d’y penser. Réfléchir maintenant ne vous aidera pas à trouver des solutions, bien au contraire, ça ne fera qu’empirer votre état. Alors arrêtez. Forcez-vous. Pensez à quelque chose qui vous détend. Personnellement, j’utilise beaucoup de bruit blancs, notamment le bruit des vagues, c’est ce qui m’aide le plus à me calmer. Pour cela, il y a plein d’applications ou même de vidéos YouTube pour tous les bruits blancs qui existent. Ça peut aussi être une musique, ou simplement vous qui pensez à un moment de votre vie où vous vous êtes senti bien. Un moment, un endroit, une personne, une odeur… Écoutez-vous et concentrez-vous sur ça. Faites le vide autour.

3-Prendre le dessus sur sa respiration.

Si vous en êtes là, bravo, vous avez déjà fait le plus gros. Maintenant, il est temps de contrôler ce qui gêne le plus durant une crise d’angoisse : la respiration. Durant les crises, la respiration est courte, et c’est ce qu’il faut combattre.

Pour cela :

-Allongez-vous sur le dos
-Posez une de vos mains sur le bas du ventre (en dessous du nombril)
-Videz vos poumons un maximum
-Inspirez pendant 4 secondes (en faisant en sorte qu’il n’y ait que votre ventre qui bouge, votre poitrine doit rester fixe)
-Bloquez votre respiration pendant 4 secondes
-Expirez pendant 4 secondes
Cependant, si vous n’y arrivez pas au bout des deux premières fois, vous pouvez commencer par 3 secondes. Puis, une fois que c’est maîtrisé, augmentez petit à petit. Personnellement, je sais que je vais mieux quand j’ai atteint les 8 secondes.
Attention, n’oubliez pas votre ventre : il est le seul à devoir bouger, vous le saurez car vous sentirez votre main monter puis descendre. Votre poitrine doit rester immobile.

Ces trois étapes sont pour moi les indispensables pour apprendre petit à petit à mieux gérer les crises d’angoisse. Dans un prochain article, je vous présenterai des exercices à faire pendant lesquels vous devrez stimuler certains muscles de votre corps. Et si cela vous intéresse, je vous présenterai aussi d’autres techniques de respiration.

ATTENTION

Si vous pensez être en dépression, n’hésitez pas à avoir recours à un professionnel. La dépression est une maladie, il n’y a pas de honte à avoir la grippe, le rhume, la bronchite ni la gastro. Il n’y a pas de mal à être en dépression non plus.
Si vous commencez à avoir des idées suicidaires, s’il vous plaît, parlez-en. Plusieurs numéros d’urgence sont mis en place par l’état. L’appel est gratuit.
Suicide écoute
01 45 39 40 00 (prix d’un appel local) : accueil et écoute des personnes confrontées au suicide, 24h/24, 7j/7.
http://suicide.ecoute.free.fr/

J’espère de tout cœur que ces premières astuces vous aideront à mieux vous sentir. N’hésitez pas à enregistrer cet article dans vos favoris pour le ressortir lorsque vous en aurez besoin, et le partager avec vos proches.

Et vous, qu’est-ce qui vous aide à vous calmer dans ces situations ?

Suivre:

4 Commentaires

  1. Marie
    13 avril 2020 / 23 h 05 min

    Super article, je suis contente de lire des conseils facilement applicables au quotidien. Je fais des crises d’angoisse depuis que je suis jeune, et de plus en plus depuis le confinement. J’ai l’impression que les problèmes sont partout, et ça me stresse énormément. Du coup, bonjour l’anxiété presque quotidienne !
    Tes conseils sont effectivement efficaces, c’est vrai que je les ai aussi essayé mais que quand on est en pleine crise, impossible de nous rappeler de quoi faire. J’enregistre ton article et comme tu dis, je le ressortirai en cas de besoin. Hâte de lire tes prochains conseils ☺️❤️

    • Squathatbrain
      Auteur
      14 avril 2020 / 15 h 11 min

      Hello Marie,
      Merci beaucoup pour tes mots, je suis ravie de voir que tu trouves mes conseils utiles. J’ai en effet pensé que de plus en plus de personnes feraient face à de l’anxiété au vu des conditions actuelles…
      Je te souhaite de mieux te porter très vite, et n’oublie pas que tout se passe dans la tête.
      Plein de bisous,
      Abla ❣

  2. Elise
    13 avril 2020 / 23 h 08 min

    Hey !
    Merci pour ton article. Je trouve qu’il tombe très bien vu les circonstances actuelles, et je suis sûre qu’il servira à plus d’une personne. Je ne sais pas toi, mais quand j’ai des ”crises”, j’aime aussi beaucoup un câlin d’un de mes proches haha. C’est assez fou mais ça me calme. La technique de la respiration est géniale aussi. Je ne savais pas qu’on pouvait stimuler des muscles pour arrêter nos crises, je suis curieuse de lire ton prochain article.
    A très vite !

  3. Olivier
    13 avril 2020 / 23 h 14 min

    Abla,
    Je suis tombé sur votre article après que ma femme me l’ait suggéré. Je ne suis certainement pas le profil que vous visez, mais je voulais vous laisser un mot pour vous remercier. Notre fille fait des crises d’angoisses depuis quelques semaines, les séances de psy sont de plus en plus difficiles à maintenir avec le confinement, et j’ai l’impression qu’elles sont un peu moins efficaces à distance. Nous sommes rassurés de trouver des articles avec des conseils tels que le votre. Alors merci, de faire que le blogging soit aussi entraide et surtout conseils utiles qui peuvent sauver des vies.
    Auriez-vous des applications de bruits blancs à nous conseiller ?
    Nous attendons vos exercices ”physiques” avec impatience.
    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *