• Non classé

    Alpha S Bêta

    Il faut perdre pour gagner, et gagner pour perdre. On peut perdre, sans rien gagner, mais on peut tout de même perdre pour gagner. On n’arrive pas à toucher le gros lot sans faire des détours de toute nature. Du social jusqu’au commercial, rien ne sépare ces deux, il n’y a que le pécuniaire qui les diffère et laisse le premier plus noble et beaucoup plus apprécié. On fera tout pour échapper au monde souterrain, pour être le dernier à aider, le dernier à être affiché partout, le dernier à être vu, le dernier à vous dire bonne nuit. Le dernier pour qu’on se rappelle de vous. Rien que pour…

  • mood

    Les 7 clés de la réussite

    Nous sommes enfin en Mai, le beau temps et le soleil sont de retour ! Mais avant de pouvoir en profiter, nous avons des examens à passer. Squat that Brain vous a fait une liste de 7 conseils à suivre pour réussir vos finaux, et pouvoir profiter de vos vacances au maximum ! Les indispensables des révisions: Des fiches Des post-it Des fluorescents Des pensées positives ! 🙂 1-Organisez votre révision: Il ne vous reste plus que quelques jours avant le début des examens? Pas de crainte, vous avez encore le temps de vous rattraper. Pour cela, prenez le temps de bien répartir vos révisions. Evitez de vous concentrer sur…

  • mood

    3 comptes Instagram coups de coeur

    Il fut un temps ou, moi aussi, j’étais une IGER (enfin presque), mais j’ai fini par abandonner. Je suis toutefois restée fidèle à mes comptes Instagram préférés, que je partage avec vous aujourd’hui. 1-IGMIRIEN: en première position, et vu que je suis depuis toujours une énorme fan de la Chine, je ne peux que citer ce compte de portraits chinois qui vous feront voyager à ce magnifique pays en quelques fractions de secondes. Je suis absolument fan des personnes qui font ce qu’elles font par passion, et ces dernières années pendant lesquelles j’ai suivi ce compte m’a permis de voir la simplicité de ce photographe, son talent, et surtout l’amour…

  • Ecrivain

    EDLS #10

    Dans les livres, il y a des chapitres pour bien séparer les moments, pour montrer que le temps passe ou que la situation évolue, et même parfois des parties avec des titres chargés de promesses, La Rencontre, L’Espoir, La Chute, comme des tableaux. Mais dans la vie, il n’y a rien, pas de titre, pas de pancarte, pas de panneau, rien qui indique Attention Danger, Éboulements Fréquents ou Désillusion Imminente. Dans la vie on est tout seuls avec son costume, et tant pis s’il est tout déchiré. No et moi – Delphine de Vigan

  • mood

    La fête des mères en Lecture

    Je sais que certains trouvent ça un peu bête, les journées de fêtes spéciales, les anniversaires, et tout ce qui va avec; mais moi, je trouve important de consacrer une journée à quelque chose, pour prendre le temps d’y penser vraiment. J’ai passé mes 20 années d’existence auprès de ma maman, et j’en suis plus que ravie. Je lui suis très reconnaissante de tout le bonheur qu’elle m’a apportée, et qu’elle continue de m’apporter tous les jours. Tous les câlins, tous les bisous, toutes les inquiétudes, tous les conseils, tous les sourires, tous les reproches, et même toutes les disputes. Apres tout, c’est ce qui fait d’une relation sa beauté,…

  • Non classé

    MAROC ENTRE TRADITION ET MODERNITE

    En ces derniers temps, le monde est devenu un petit village où tout le monde accède à tout en un rien de temps. La mondialisation s’est attaquée aux coins les plus isolés du monde, et a conduit les idées d’ouverture vers les sociétés les plus refermées et conservatrices. Marocains, comme tous les autres, se trouvent aujourd’hui perdus entre traditions et modernité. Mettre des djellabas ou suivre la mode ? S’attacher à notre langue maternelle ou l’abandonner au profit des langues étrangères qui facilitent l’intégration ? Enfin, Peut-on conserver notre identité tout en restant ouvert au monde actuel? Avant d’enchainer avec l’analyse et la réflexion, il semble nécessaire de commencer par…

  • Ecrivain

    EDLS #9

    Ce matin là, elle eut l’impression d’être tombée de son lit, avant de regarder autour d’elle si l’homme dont elle avait rêvé n’était pas dans un coin du bidonville. Ne voyant que le chat, Anny empoigna son journal et écrivit ces mots: – Ce garçon a frappé mon coeur avec un gant de boxe rembourré d’amour. Je n’ai donc pas eu mal, mais j’espère qu’il ne remplira jamais son gant avec du froid et de la haine. Autrement, je protègerais mon coeur avec une muraille de tristesse et de peur. La brésilienne qui voulait réécrire le monde – Anny Tossogoa

  • Critiques,  Lecture,  Non classé

    L’Etranger

    Aujourd’hui maman est morte, ou peut-être hier, je ne sais pas J’ai relu L’Etranger d’Albert Camus il y a quelques jours, plusieurs années après, et je ne pensais pas retomber autant sous le charme de ce livre. L’Etranger est différent de toutes mes autres lectures, et avec sa première phrase seulement, j’ai compris que derrière l’histoire de Mersault se cachait une toute autre, que Camus a pris le soin de nous transmettre, implicitement, pleine de critiques sur la société, la loi, la vision d’autrui, la nôtre, la mort, la vie. Vous connaissez surement l’histoire; Mersault, un jeune notable, commet un assassinat sans sembler se rendre compte de la gravité de son…

  • Critiques,  Lecture,  Non classé

    L'Etranger

    Aujourd’hui maman est morte, ou peut-être hier, je ne sais pas J’ai relu L’Etranger d’Albert Camus il y a quelques jours, plusieurs années après, et je ne pensais pas retomber autant sous le charme de ce livre. L’Etranger est différent de toutes mes autres lectures, et avec sa première phrase seulement, j’ai compris que derrière l’histoire de Mersault se cachait une toute autre, que Camus a pris le soin de nous transmettre, implicitement, pleine de critiques sur la société, la loi, la vision d’autrui, la nôtre, la mort, la vie. Vous connaissez surement l’histoire; Mersault, un jeune notable, commet un assassinat sans sembler se rendre compte de la gravité de son…

  • Ecrivain

    EDLS #8

    Nous sommes des animaux passionnants qui pourraient l’être plus encore s’ils se donnaient la peine d’être moins paresseux. C’est facile de se dire à chaque fois que l’autre est responsable. Je suis comme tout le monde, je n’ai pas toujours envie d’approfondir parce que c’est fatiguant. Mais je m’y oblige. Parfois je vois sur Internet un article qui m’intéresse et je réalise qu’il fait sept pages. Ma première réaction est de dire “Oh lala ! C’est long.” Puis je me raisonne : “Ne lâche pas, tu as les moyens et l’envie de t’accrocher, alors vas y.” C’est plus simple de laisser tomber; mais tellement plus enrichissant d’apprendre. Lorsque l’on prend…